• Adonis et Aphrodite

    Adonis et Aphrodite

    Adonis est né de la relation incestueuse d’un père et de sa fille, Cinyras et Myrrha. Le femme du roi Cinyras se vanta que sa fille (Myrrha) était plus belle qu'Aphrodite, la plus belle des déesses.
    La déesse se vengea de l'insulte en faisant naître dans le cœur de Myrrha un amour incestueux et la fit entrer dans lit de son père par une nuit très sombre avec la complicité de sa nourrice, Hippolité, qui l'avait enivré au point de ne plus savoir ce qu'il faisait.

     

    Par la suite, Cinyras s'aperçut qu'il était à la fois le père et le grand-père de l'enfant à naître de la princesse ; fou de colère, il saisit une épée pour tuer sa fille. Mais Aphrodite changea promptement sa victime en arbre à myrrhe et l'épée du roi, en s'abattant, fendit le tronc en deux: le jeune Adonis en sortit.

    Aphrodite cacha Adonis dans un coffre et le confia à Perséphone, reine des Enfers. Perséphone eut la curiosité d'ouvrir le coffre et trouva Adonis à l'intérieur. Il était si charmant qu'elle le sortit, le prit dans ses bras et l'éleva dans son propre palais. Un jour, Aphrodite qui se rendit aux Enfers pour réclamer Adonis. Perséphone refusa de le laisser partir car elle en avait fait son amant, Aphrodite en appela à Zeus.

     

    Ce dernier sachant fort bien qu'Aphrodite aussi avait des vues sur Adonis, refusa d'être juge dans une querelle aussi déplaisante aussi transféra-t-il l'affaire à un tribunal inférieur, présidé par la Muse Calliope. Le verdict de la muse fut que Perséphone et Aphrodite avaient sur Adonis des droits égaux ; mais il fallait aussi lui accorder de petites vacances chaque année afin de lui permettre de se reposer des sollicitations amoureuses des deux insatiables déesses.
    En conséquence, elle divisa l'année en trois parties égales:

     

    Adonis devait passer l'une avec Perséphone, l'autre avec Aphrodite et la troisième tout seul à se reposer. Mais Aphrodite tricha : elle porta sa ceinture magique tous les jours et elle persuada Adonis de lui consacrer sa part personnelle, de n'accorder qu'à contrecoeur à Perséphone le temps qui lui était dû et de ne pas respecter l'arrêt du tribunal.
    Perséphone, justement affligée, se rendit en Thrace où elle raconta perfidement à Arès, qu'Aphrodite lui préférait à présent Adonis. Arès devint fou de jalousie et tua Adonis.

     


  • Commentaires

    1
    Mercredi 29 Juin 2016 à 16:55

    Il y a vraiment de tout par ici. C'est varié il y en pour tous les goûts et le style du blog est sympa. Coloré, vivant je vais continuer ma visite!

    2
    Mercredi 29 Juin 2016 à 19:47

    Merci ! Et bien, bonne visite !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :